Margaux DELAFON — Agent (DELIT L'AGENCE / Françoise Boer le Bras)

Après une formation en danse contemporaine dans divers cours, elle rencontre la chorégraphe Sarah Burgos. De leur rencontre naîtront trois spectacles de danse-théâtre : Bleu comme une orange , Ainsi soit-il et Parole en l'air.

Parallèlement elle débute son apprentissage du théâtre au Centre d'Animation Cévennes à Paris 15e puis au Conservatoire d'art dramatique de Bourg la Reine (ENM) avec Cécile Grandin, et à l'Atelier International de Théâtre (AIT) dirigé par Blanche Salant.

Elle travaille alors comme comédienne pendant deux ans. Elle fonde (avec des comédiens et réalisateurs) l'Atelier d'Exercice Filmique et joue dans plusieurs courts métrages de Sébastien Arène, Fodil Chabbi et pour plusieurs films de fin d'étude de la FEMIS. Elle a participé à des Dramatiques notamment sous la direction de Myron Meerson à France Culture, (Radio France) et de Laurent Leclerc à la RTBF (Bruxelles).
Forte de ces expériences et guidée par son désir d'autonomie créatrice, elle décide d'entrer à l'École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq. C'est là qu'elle a découvert et expérimenté le masque sous ses différentes formes - neutre, commedia dell arte, contemporain - ainsi que le plus petit des masques qui soit, le nez du clown !

Le masque fût pour elle une véritable révélation tant dans sa fabrication que dans les possibilités de jeu qu'il offre. Elle parfait sa technique de fabrication lors de stage avec Stefano Perocco (collaborateur de Carlo Bosso).

Depuis elle ne cesse de l'expérimenter à travers les créations de sa Compagnie - Barouf Théâtre - et à travers différents stages qu'elle dirige à Paris et à Bruxelles.
Elle a travaillé comme comédienne dans une dizaine de pièces notamment sous la direction de Cécile Grandin Au fil de la plume d'Henri Michaux, Semaine Américaine et Schubertiades d'après La jeune fille et la mort de Schubert, Virgile Tanase Oncle Vania, La Mouette , Les contes drôlatiques , Fabrice Maigrot Le jeu de l'amour et du hasard de Marivaux, Laurent Leclerc Des fleurs pour les morts , Sangs mêlés, Tout doit disparaître...

Elle fonde et dirige avec Laurent Leclerc la Compagnie Barouf Théâtre, qui a pour but l'émergence d'un répertoire contemporain. Ils ont mis en scène Des fleurs pour les morts (Prix Paris jeune Talent), Sangs Mêlés (Prix DMDTS) en résidence de création Lilas en Scène, Tout doit disparaître création au Théâtre des Halles/ Festival d'Avignon 2005, et trois spectacles de marionnettes pour enfants : Promenons-nous dans les bois , Le château de l'oubli , Le voleur de goûter.

Quelques extraits de presse :

  • « Un beau Spectacle sur la colonisation de l'Algérie par la France, une page d'histoire avec ses personnages, pieds noirs, algériens, couple franco-arabe en France, la voix historique de De Gaulle, une économie de moyen, une scénographie exemplaire, des comédiens convaincants, nous en reparlerons... » Patrick Morelli Revue littéraire La lune et les étoiles
  • « Margaux Delafon la comédienne metteuse en scène se met dans la peau de Daphné et affronte avec brio l'exercice périlleux du monologue. Pari gagné pour cette jeune compagnie qui force le public à se poser des questions essentielles sur la vieillesse, l'abandon et la mort. Si le sujet semble grave, il n'en est rien de la pièce qui évoque la situation actuelle des personnes âgées de manière légère mais réaliste. » S. Pourquier. La Provence
0
0
0
s2sdefault